Pour l'amour
de la langue française

Participe présent et adjectif verbal : comment les distinguer ?

| 10 juillet 2019 | par Jean-Christophe PELLAT

Alors que le participe présent est une forme verbale, placée dans les tableaux de conjugaison, l'adjectif verbal est une sous-classe d’adjectifs, qui dérive d'un participe. Participe présent et adjectif verbal se distinguent par la variabilité : alors que le participe est invariable, l'adjectif verbal s'accorde en genre et en nombre, comme tout adjectif (décision de l'Académie, 1679). Sur le plan syntaxique, ils peuvent tous deux exercer la fonction d'un adjectif épithète ou apposé. Mais le participe présent garde un fonctionnement de verbe : il peut recevoir des compléments du verbe, une négation, être le verbe d'une proposition participiale (« le soleil se couchant, il se promène au bord de la mer »), et il exprime une action verbale, alors que l'adjectif verbal exprime un état ou une propriété. Et l'orthographe est différente pour trois séries de formes : participes en -ant / adjectifs verbaux en -ent (convergeant/ convergent - différant/ différent - précédant / précédent) ; participes en -quant / adjectifs verbaux en -cant (communiquant / communicant – provoquant / provocant) ; participes en -guant / adjectifs verbaux en -gant (fatiguant / fatigant – naviguant / navigant). On voit que le participe garde la base verbale, contrairement à l'adjectif. La forme peut être très différente, comme « pouvant / puissant ». Bref, on parlera d'un « avocat convaincant » ou d'un « avocat convainquant tous les jurys », des « vases communicants » ou d'une « entreprise communiquant régulièrement ses résultats ». Encore une particularité intrigante du français.

Jean-Christophe PELLAT
Jean-Christophe Pellat est professeur émérite de linguistique française à l’Université de Strasbourg, où il a enseigné en Licence, Master et dans les préparations au CAPES et aux agrégations de Lettres. Spécialiste de grammaire et orthographe françaises (histoire, description, didactique), il est co-auteur d’un ouvrage universitaire de référence, Grammaire méthodique du français (PUF, dernière éd. 2016) et de diverses grammaires scolaires. Dans ses travaux sur la didactique de la grammaire en FLE et FLM, il s’attache à l’adaptation des notions aux différents publics concernés.