Pour l'amour
de la langue française

CH prononcé K ou CHE ?

| 29 mai 2019 | par Jean-Christophe PELLAT

 Question de prononciation !

En français, la graphie « ch » correspond majoritairement à la prononciation « che » (« cheval, vache »), mais parfois aussi à la prononciation « k » dans quelques mots grecs ou étrangers comme « orchestre, technique, chianti ». Les mots grecs s’alignent le plus souvent sur la prononciation française en « che » : « archevêque, architecte, bronchite, chirurgie, psychique, schéma ». Mais la prononciation « grecque » en « k » se maintient dans certains mots : « broncho-pneumonie, chloroforme, chronologie, psychologie, psychiatre, schizophrène ». Dans une même famille savante comme en « archi- », les deux prononciations se rencontrent.
Pour mettre fin à l’hésitation, on a supprimé au 17e siècle le « h » de « cholère », écrit depuis « colère ». Mais on hésite encore, notamment sur le mot « chorizo ». Cette saucisse pimentée originaire d’Espagne et du Portugal se prononce « tchorizo » en Espagne. L’adaptation au français donnerait plutôt « chorizo », les puristes prononçant « tchorizo » comme en Espagne. Mais, sous l’influence des mots grecs, on entend aussi « korizo ». Si on hésite, on peut demander des chipolatas à son boucher, sans aucun doute, ou préférer, en végétarien, des graines de chia, au risque d’être « réduit à quia ».

Jean-Christophe PELLAT
Jean-Christophe Pellat est professeur émérite de linguistique française à l’Université de Strasbourg, où il a enseigné en Licence, Master et dans les préparations au CAPES et aux agrégations de Lettres. Spécialiste de grammaire et orthographe françaises (histoire, description, didactique), il est co-auteur d’un ouvrage universitaire de référence, Grammaire méthodique du français (PUF, dernière éd. 2016) et de diverses grammaires scolaires. Dans ses travaux sur la didactique de la grammaire en FLE et FLM, il s’attache à l’adaptation des notions aux différents publics concernés.