Pour l'amour
de la langue française

Après qu’il a été élu / Après qu’il ait été élu, le nouveau président est allé au Louvre : indicatif ou subjonctif ?

| 04 juillet 2018 | par Jean-Christophe PELLAT

Des actions qui demandent d'être attentif au temps.

La norme demande l’indicatif avec « après que », alors que le subjonctif se répand dans l’usage « surtout depuis le deuxième tiers du XXe s. » (Le bon usage, §1137).

 Explication : La norme préconise l’emploi de l’indicatif avec « après que », quel que soit le système temporel.

 Ex. : Après qu’il aura fait un discours liminaire, le président répondra aux questions des journalistes.

Cette règle a un fondement logique : comme « après que » introduit une action verbale antérieure à celle de la principale, cette action est considérée comme réalisée. Inversement, « avant que » demande le subjonctif car l’action verbale introduite, postérieure à celle de la principale, est virtuelle.

 Ex. : Quand on a cessé d’aimer, les curiosités que l’être excite meurent avant que lui-même soit mort. (M. Proust).

 L’emploi du subjonctif se répand cependant dans l’usage.

 Ex. : On ne le sert qu’après qu’il ait montré sa monnaie. (L. Aragon).

On explique cette tendance principalement par l’analogie avec l’emploi de ce mode après les autres conjonctions de temps, en particulier « avant que », d’autant plus que, dans certains cas, « après que » peut aussi introduire une action virtuelle (exemple d’Aragon).

Jean-Christophe PELLAT
Jean-Christophe Pellat est professeur émérite de linguistique française à l’Université de Strasbourg, où il a enseigné en Licence, Master et dans les préparations au CAPES et aux agrégations de Lettres. Spécialiste de grammaire et orthographe françaises (histoire, description, didactique), il est co-auteur d’un ouvrage universitaire de référence, Grammaire méthodique du français (PUF, dernière éd. 2016) et de diverses grammaires scolaires. Dans ses travaux sur la didactique de la grammaire en FLE et FLM, il s’attache à l’adaptation des notions aux différents publics concernés.