Pour l'amour
de la langue française

Le 21 avril 1699 disparaissait... Jean Racine.

| 29 mai 2019 | par Jean-Christophe PELLAT

Histoire d'un grand écrivain français

Jean Racine est mort à Paris à l’âge de 59 ans. Dès le XVIIIe siècle, il est devenu l’écrivain classique de référence, admiré entre autres par Voltaire, et il reste toujours au premier plan dans les études littéraires, comme en attestent les listes d’œuvres complètes du lycée qui viennent de paraître où sa tragédie Phèdre est à l’honneur.
Destinée étonnante du jeune orphelin accueilli par sa tante à Port-Royal, où il suit l’enseignement des « Petites Écoles ». La conception pessimiste de l’homme qui y règne, être misérable sans Dieu, façonne la vision tragique au cœur des pièces de Racine (L. Goldmann. « Le Dieu caché »). 
Racine fait partie de la génération des écrivains de 1660. Il a créé des figures tragiques remarquables, comme Andromaque ou Phèdre. Son style classique est « une alliance sans exemple d’analyse et d’harmonie » (P. Valéry). Au-delà des procédés de style éprouvés (l’allitération de « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »), sa poésie du rythme exprime l’émotion et l’élan du cœur, comme ces paroles de Bérénice à Titus :
« Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ? » (« Bérénice »)
Ses évocations sensibles créent une atmosphère fantastique :
« Songe, songe, Céphise, à cette nuit cruelle,
Qui fut pour tout un peuple une nuit éternelle. » (« Andromaque »)
Car, pour Racine, « la principale règle est de plaire et de toucher ». (préface de « Bérénice »)

Jean-Christophe PELLAT
Jean-Christophe Pellat est professeur émérite de linguistique française à l’Université de Strasbourg, où il a enseigné en Licence, Master et dans les préparations au CAPES et aux agrégations de Lettres. Spécialiste de grammaire et orthographe françaises (histoire, description, didactique), il est co-auteur d’un ouvrage universitaire de référence, Grammaire méthodique du français (PUF, dernière éd. 2016) et de diverses grammaires scolaires. Dans ses travaux sur la didactique de la grammaire en FLE et FLM, il s’attache à l’adaptation des notions aux différents publics concernés.