Pour l'amour
de la langue française

Commémoration

Edmond Rostand, à l’occasion du film « Edmond »

| 25 janvier 2019 | par Jean-Christophe Pellat

« Edmond », adaptation de la pièce de théâtre éponyme, d’Alexis Michalik (disponible en Classiques & Contemporains aux éditions Magnard) est aussi au cinéma.

« Edmond » évoque les débuts d’Edmond Rostand (1868-1918) lorsqu’il écrit « Cyrano de Bergerac ». Cette pièce (1897), assure durablement la gloire d’Edmond Rostand (voir notre post du 04/04/2018 ), qui est aussi réputé pour ses autres pièces de théâtre.
« L’Aiglon » (1900), drame historique, évoque le fils de Napoléon Ier, fragile jeune homme de 19 ans qui se cherche, retiré en Autriche, écrasé par le poids de sa situation. « Chantecler » (1910), comédie dramatique, est une conte animalier, plus léger en apparence, digne des Fables de La Fontaine. Le coq de la basse cour, Chantecler, s’imagine que son chant fait se lever le soleil, mais il doit vite déchanter, par amour pour une poule.

On a reproché à Edmond Rostand son côté cocardier (le personnage de l’ancien grognard Flambeau dans « L’Aiglon ») et son romantisme attardé, en vers, à l’aube du XXe siècle. C’est oublier que ses pièces sont une fête du langage et un reflet de l’esprit français. On connait les bons mots de Cyrano, notamment la tirade des nez (Descriptif : « C'est un roc ! … c'est un pic ! … c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? … C'est une péninsule ! »), la scène du duel (« À la fin de l’envoi, je touche ») et l’invocation finale de son « panache ».
Certaines des phrases d’Edmond Rostand sont des adages finement ciselés qui nous parlent bien de l’Homme.
« Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul, ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul. » – « Il n’est de grand amour qu’à l’ombre d’un grand rêve. » – « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière ».

C’est un connaisseur qui le dit, Chantecler.

Jean-Christophe Pellat

Jean-Christophe Pellat est professeur de Linguistique française à l’Université Marc Bloch – Strasbourg 2.

Ses enseignements et ses recherches portent sur la grammaire et l’orthographe françaises, dans leurs dimensions historiques, descriptives et didactiques. Il est co-auteur d’un ouvrage universitaire de référence, Grammaire méthodique du français (PUF, 1994).

En complément de ses activités en France, il est responsable de différentes actions d'enseignement du français en collaboration avec des universités étrangères, notamment en Azerbaïdjan, en Iran et aux États-Unis.