Pour l'amour
de la langue française

Consultation des enseignants sur l'apprentissage de la langue française

| 06 avril 2018

L'apprentissage de la langue française vu par les enseignants.

Sollicités par l'institut opinionway sur leurs pratiques d'enseignement de la langue française, près de 2 000 enseignants ont répondu à cette grande enquête. Cette forte mobilisation a permis à l'institut de constituer un panel représentatif de  1 200 enseignants des cycles 3 et 4. A travers ce questionnaire des constats ont pu être posés, en voici ci-dessous les points essentiels.

  1. Apprendre la langue française pour interagir avec l'autre. L'apprentissage du français n'est pas seulement un enjeu de connaissances et/ou de savoir-faire permettant à l'élève de ne plus faire de fautes d'orthographe ou de conjugaison. Il interroge aussi la place de l'élève dans la société et comment il va y interagir. L'enseignenement de la langue française a donc plusieurs vocations :
    • Comprendre les autres et se faire comprendre pour 52% des enseignants interrogés.
    • Écrire sans fautes d'orthographe et/ou de conjugaison pour 17% d'entre eux.
    • Apprécier la littérature et la culture française pour 10% d'entre eux.
  2. Un enseignement qui comporte des difficultés :
    • L'hétérogénéité du niveau des élèves constitue aujourd'hui la difficulté majeure a laquelle les enseignants sont confrontés (93%).
    • La mise à distance des élèves face à cet enseignement : notamment le décalage entre le français courant que les élèves utilisent et celui qui est enseigné (75%).
    • Le manque d'intérêt pour la langue française (64%).
  3. Un rapport au temps qui évolue. Les élèves veulent aller vite et ont un rapport plus léger à la langue.
    • 98% des enseignants interrogés déclarent que élèves écrivent vite et sans se relire.
    • 95% à dire qu'ils préfèrent lire des texte courts.
    • 58% à préciser qu'ils ont tendance à lire plus vite et en diagonale.
  4. Le plaisir d'enseigner au quotidien :
    • par la dimension littéraire, qui permet de s'ouvrir à soi, aux autres et au monde qui nous entoure.
    • par la maîtrise de la  langue, qui implique l'apprentissage d'un savoir plein de subtilités.
  5. La necessité de faire évoluer les méthodes d'apprentissage pour :
    • proposer différentes manières d'apprendre la langue française (86%).
    • associer plus de plaisir à l'apprentissage de la langue française (82%).
  6. Une évolution dont les enseignants se sont déjà emparés.Pour capter l'attention des élèves et retrouver le plaisir d'apprendre, les enseignants privilégient :
    • Les trucs et astuces mnémotechniques (92%)
    • La diversification des supports : schémas/dessins (87%), vidéos/outils multimédias (81%)
    • L'adaptation à la réalité des élèves et à leurs centres d'intérêt (80%)

Cette enquête a été réalisée du 29 mai au 11 juin 2017 par l'institut opinionway. L'échantillon a été pondéré pour être représentatif des professeurs du CM1 à  la 5e, au regard des critères de sexe, d'âge, de niveau d'enseignement (élémentaire, secondaire), de diplôme (certification ou agrégation), d'acédémie, de statut public ou privé sous contrat de l'établissement. Sources : bilan social 2015-2016 et repères & références statistiques 2016 du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.